Passion partagée

Photons passés

   Des années se sont passées depuis le premier reflex, un Yashica TL ElectroX. Les images faites avec lui ont disparu depuis bien longtemps. Cela ne doit pas être une grande perte, sauf pour les images de locomotives , un sujet qui m'intéressait déjà, d'autant qu'il y avait encore quelques machines à vapeur en service.

   Sinon, que valaient mes images d'alors? Il ne devait pas y avoir de quoi faire une exposition avec ma production de l'époque. (Et rien ne dit qu'il n'en soit pas de même aujourd'hui....)

 

   Mais pourquoi dire cela? Allez! Un peu de confiance en soi! D'ailleurs, même pas honte, je vais montrer des images à moi....(Cliquez sur l'onglet qui va bien!)

 

 

Mon premier boîtier reflex
Mon premier boîtier reflex

Mon matériel

   Je vais être franc. Si faire des images est une passion, avoir du matériel en est une autre. Alors, ils ont défilé les boîtiers et les objectifs. Au Yashica et son 50 ont succédé un Canon Ftb puis un Nikkormat lors de mon passage au Parisien Libéré. Ce dernier boîtier m'a fait entrer dans la famille Nikon, marque à laquelle je suis resté fidèle depuis, à une exception près: mon passage au numérique s'est fait avec un Minolta, le Dimage A1, qui a été le premier boîtier "sérieux" pour les photographes, avec ses 5 millions de pixels. Avec lui, je me suis remis au N&B après avoir acheté une imprimante A3.

   Et puis il y a eu le premier reflex, un Nikon D1 qui m'a permis de retrouver certaines habitudes et la possibilité de changer d'objectifs. La suite des Nikon "D" est relativement longue, et j'en suis, aujourd'hui au  D750.

   Coté objectifs, pareil, ça change souvent....En ce moment c'est: 18*35, 28*300, et c'est tout! Exit les optiques lumineuses et lourdes...Mon dos n'en veut plus!